• Media
  • Actualités
  • De graves faiblesses dans la gestion financière des elections

Freddy Matungulu politicien de la semaine

Freddy Matungulu politicien de la semaine

Rentrée au pays, par l’aéroport de N’Djili, le 3 octobre dernier, Freddy Matungulu, l’initiateur du parti Congo Na Biso (CNB) ne croise pas les bras. Deux jours après, il a entrepris des consultations politiques. L’ancien fonctionnaire du Fonds Monétaire International (FMI) sillonne les états-majors des partis non seulement pour saluer et encourager les acteurs qui luttent pour le respect de la Constitution, mais aussi pour leur exposer sa vision sur le Congo de demain.

Le 14 octobre dernier, l’opératrice politique et économique, Catherine Nzuzi Wa Mbombo, présidente du Mouvement Populaire pour la Révolution (MPR) a reçu Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir dans sa résidence. Catherine Nzuzi wa Mbombo a accompli bien de choses tant en politique que dans les affaires. C’est ce qu’a déclaré l’initiateur de Congo Na Biso (CNB), Freddy Matungulu, après sa rencontre avec l’un des grands noms parmi les femmes qui ont marqué l’histoire politique de la République Démocratique du Congo.

C’est forcément pour cette raison que celui qui est sérieusement pressenti candidat à la prochaine présidentielle de novembre 2016 l’a inscrit dans son agenda de consultation de différentes personnalités publiques du pays. Personnalités qui, comme lui défendent le respect de la Constitution.

L’échange de plus de deux heures avec Catherine Nzuzi wa Mbombo a évidemment tourné autour du besoin d’asseoir une véritable ‘démocratie dans le pays et comment booster son élan économique par la promotion d’un meilleur climat des affaires.

La présidente nationale du MPR a été agréablement surprise de constater que son hôte partageait les mêmes convictions et préoccupations qu’elle sur le plan politique et économique. Elle a fait savoir, par ailleurs, que ce serait une «bonne chose» de voir l’ancien fonctionnaire du FMI briguer la magistrature suprême 1’année prochaine. Il a également salué sa décision de rentrer au pays pour mener le combat politique.

Freddy Matungulu était attendu par les Congolais

Hormis Nzuzi wa Mbombo, l’ancien ministre de l’Economie, Finances et Budget et initiateur du Bureau central de coordination (BCECO) et du Fonds social de la République (FSRDC) a rencontré plusieurs personnalités politiques et sociales. Parmi eux, Franck Diongo, Bruno Mavungu de 1’UDPS, Pierre Lumbi du MSR, Joseph Olengankoy des FONUS, José Makila de 1’ATD, Martin Fayulu de l’ECIDE, Jean-Claude Mvuemba du MPCR, Delly Sessanga de l’ENVOL, Eve Bazaïba du MLC, Steve Mbikayi du PT, Jonas Tshiombela de la NSCC… D’après son entourage, sa ronde n’est pas encore bouclée.

Lors de sa rencontre le 16 octobre avec Eve Bazaïba, secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo (MLC), il a été retenu la nécessité dé travailler en synergie pour répondre aux aspirations démocratiques de la population. Eve Bazaïba a souligné la nécessité pour les opposants congolais de se mettre ensemble. De son côté, Freddy Matungulu a vanté «le bloc anticonstitutionnel qui est en train de se structurer et qui dispose désormais des moyens pour faire face à ceux qui militent pour obtenir un glissement». Dans la la foulée, il a fait savoir à la Secrétaire générale du MLC qu’il était venu lui rendre visite pour saluer le combat qu’elle et son parti mènent pour le maintien de la flamme de la démocratie en RDC.

Pour José Makila, président de l’Alliance des Travaillistes Congolais pour le Développement (ATD), «Freddy Matungulu dispose dés médicaments qui peuvent guérir la .RDC». Pour l’élu de Gemena, «la RDC est très malade et doit être guérie». Il a salué la décision du n°1 de Congo Na Biso d’abandonner ses fonctions au FMI pour se mettre au service de son pays.

Recevant l’initiateur du CNB au siège de son parti, le MPCR, Jean-Claude Mvuemba, a indiqué que «le peuple congolais attend beaucoup de Freddy Matungulu ». L’élu de Kasangulu, dans le Kongo central n’a pas manqué de vanter les qualités intellectuelles et morales de l’ancien ministre de l’Economie, Finances et Budget.

Pour sa part, Franck Diongo, le président du Mouvement des Lumumbistes Progressistes (MLP), a souligné que "Freddy Matungulu est une chance pour la RDC parce que l’homme est fortement attaché aux valeurs de la démocratie et tient au développement de son pays".

L'agriculture et l’inconséquence de l'Etat

Le samedi 17 octobre, Freddy Matungulu a visité les femmes maraîchères à N’djili/CECOMAF. Sur place, il s’est imprégné des difficultés de ces femmes qui se plaignent de l’abandon des autorités étatiques.

Une situation troublante pour Freddy Matungulu, alors que l’agriculture est proclamée, par le gouvernement, comme étant la priorité des priorités.

"Au moment où dans d’autres pays, les autorités accordent beaucoup de moyens aux agriculteurs pour garantir l’autosuffisance alimentaire, l’Etat congolais brille par son inconséquence", a déploré FMMI. A l’en croire, c’est bien de créer des parcs agroindustriels, mais il faudrait aussi parallèlement laisser une place importante aux petits exploitants qui doivent bénéficier de l’appui de l’Etat. Les mamans maraîchères lui ont promis un total soutien s’il militait pour leurs intérêts dont la sécurisation de leurs terres agricoles.

Au-delà de toutes ces visites politiques, FMMI n’a pas manqué de visiter certaines écoles de la ville de Kinshasa. Visite au cours de laquelle il a conscientisé les élèves en les exhortant à travailler et à rester disciplinés. Pour Freddy Matungulu, seule la discipline peut amener loin dans la vie.

Par Kats

Congo Na Biso

Siège :

Troisième Rue, No 248B,Quartier Industriel, Commune de Limete Kinshasa-RDC

Téléphone:    802 310 3273
Courrier:    congonabisordc@gmail.com
Web:    www.matungulu2016.com